Mes 4 conseils pour réaliser et rédiger un portrait de professionnel

Mes 4 conseils pour réaliser et rédiger un portrait de professionnel

Comment réaliser et rédiger un portrait de professionnel intéressant ?

Que ce soit pour un blog, une newsletter ou un journal d’entreprise, donc pour le Web comme pour le print, réaliser une interview de professionnel en vue de rédiger son portait nécessite de la préparation en amont, une bonne animation de l’interview, puis la rédaction d’un texte (article ou interview métier) qui reste fidèle aux propos échangés et qui permette au professionnel interviewé de se faire connaître, de mettre son entreprise sous les projecteurs ou de mettre en lumière un aspect particulier de son métier.
Interview d'un professionnel en vue de rédiger son portrait

Mon expérience en la matière ? J’ai réalisé de très nombreuses interviews de professionnels dans le cadre de l’animation de sites Web comme bois.com, puis pour des journaux internes comme la Fédération nationale du Crédit Agricole, où j’ai eu l’occasion d’interviewer Stéphan de Faÿ, directeur général de l’Établissement Public d’Aménagement Bordeaux Euratlantique et Rémi Garuz, président du Crédit Agricole d’Aquitaine.

1°) Préparer l’interview en amont

Pour mener à bien une interview, il est essentiel – pour ne pas dire indispensable – de connaître son futur interlocuteur. Cela nécessite d’effectuer quelques recherches sur son parcours professionnel et son entreprise, mais aussi sur ses centres d’intérêt, voire ses passions ou ses hobbies, si on peut obtenir ce type d’informations.

Il ne faut donc pas hésiter à consulter le site de l’entreprise en question, les communiqués de presse, et même les réseaux sociaux qui sont une mine d’informations quant aux éléments précédemment cités.

Cerner votre interlocuteur vous permettra d’engager la conversation avant de passer à l’interview proprement dite et de le mettre à l’aise, pour cet exercice qui peut se révéler un peu difficile pour certains.

2°) Listez vos questions

Vous l’avez compris, interviewer un professionnel ne s’improvise pas. Et dans certains secteurs d’activité dits « sensibles », il sera impossible d’aborder certains sujets. Pour ne pas vous trouver dans une impasse le jour J, il est judicieux de rédiger une liste de questions qui constituera la base de l’interview. Si vous en avez la possibilité, transmettez ces questions à votre interlocuteur. Cela lui permettra de les préparer, mais aussi, peut-être de vous proposer d’autres sujets auxquels vous n’auriez peut-être pas pensé.

S’il n’est pas possible de lui faire parvenir cette liste avant la date prévue, proposez-lui de la consulter avant de démarrer vos échanges. Quoi qu’il en soit, lister les questions vous permettra de déterminer ensemble un angle ou un aspect de telle thématique à aborder, de définir un fil conducteur qui guidera l’interview.

Bien évidemment, durant l’interview, rien ne vous empêche de rebondir sur une réponse qui vous interpelle et qui amène des questions complémentaires. Un peu de spontanéité ne peut pas nuire au rythme des échanges ni à la qualité du résultat final. Cela vous permettra en outre de développer certains points ou aspects qui n’étaient pas initialement prévus.

3°) Enregistrez les échanges, posez des questions ouvertes et sachez reformuler

Prendre des notes, c’est bien. Mais cela freine la cordialité, la fluidité et la qualité des échanges lors de l’interview. Vous serez donc moins enclin à creuser certains sujets alors que vous êtes déjà en train de noter les réponses précédentes et que vous serez moins à l’écoute. Pour avoir l’esprit libre et conserver la spontanéité et le naturel d’une conversation pendant cet échange, je vous conseille d’enregistrer l’interview. Cela permettra également de mettre votre interlocuteur à l’aise, car il aura toute votre attention !

Si vous posez des questions fermées à votre interlocuteur, il vous répondra inévitablement par oui ou par non. Pour échapper à cet écueil, privilégiez les interrogations commençant par « qu’est-ce que », « quoi », « qui », « comment », « pourquoi », etc. Si un point précis vous intéresse et que vous souhaitez le voir développer un peu plus, n’hésitez pas à enchaîner avec « qu’est-ce que vous entendez par… » ou « pouvez-vous m’en dire plus sur… ».  Et si une réponse vous semble un peu complexe ou qu’elle s’éloigne du sujet abordé, vous pouvez réorienter la discussion avec une formule telle que : « Selon vous, qu’est-ce qui… ». Ainsi, vous soulignez que vous souhaitez entendre l’avis de votre interlocuteur. Il le comprendra intuitivement et s’appliquera à donner une réponse plus claire ou plus détaillée.

Quoi qu’il en soit, plus vous vous montrerez curieux et plus votre interlocuteur sera susceptible de vous donner les informations intéressantes que vous recherchez pour votre article.

Enregistrer l'interview d'un professionnel

4°) Rédigez dans la foulée

Grâce à l’enregistrement des échanges et au fait que vos impressions visuelles sont encore fraîches, rédiger votre article dans la foulée vous permettra de faire transparaître l’esprit et l’atmosphère de la conversation que vous venez d’avoir avec votre interlocuteur. Si l’exercice ne consiste pas à retranscrire mot à mot vos échanges, prenez bien soin de rester fidèle aux idées et aux argumentations du professionnel que vous venez d’interroger.

Dernière recommandation : faites-lui relire votre article avant de le publier. C’est à la fois une marque de courtoisie et de professionnalisme.

À vos plumes !

Interviews et portraits de professionnels

Article « coup de projecteur » ou interview du chef d’entreprise, consultez les portraits de professionnels réalisés par La Griffe Éditoriale

Laisser un commentaire

Fermer le menu