Une parenthèse bien-être au château Roylland

Une parenthèse bien-être au château Roylland

Une parenthèse bien-être au château Roylland

C’est avec curiosité que je me rends à la cité médiévale de Saint-Émilion, pour vivre une parenthèse bien-être, le temps d’un après-midi.

Le temps pour une parenthèse
Arrivée sur les lieux, l’accueil est chaleureux, d’ailleurs, Adéline et Sébastien, mes hôtes, m’attendent et me présentent aux propriétaires de ce superbe vignoble, Martine et Jean-Bernard Chambard. La parenthèse débute par une dégustation, bien consciente que le rhume qui me terrasse depuis quelques jours ne m’aidera pas à apprécier à leur juste valeur les nectars qui me sont servis ! Je goûte cependant, mais avec modération, car je dois enchaîner les ateliers découverte, selon un programme concocté par Adéline.

Atelier déco : planche d’ambiance pour un intérieur plus zen

Joanna de l’agence AATYPIK, spécialisée dans la décoration et l’architecture d’intérieur, me propose de réaliser une planche d’ambiance pour un séjour « qui me ressemble ». Je la préviens tout de suite : je ne possède aucun don de dessinatrice ! Joanna me rassure aussitôt. Nul besoin de ce talent particulier pour cet exercice, il me suffira de choisir parmi une sélection d’illustrations.
Planche d'ambiance réalisée avec Joanna de l’agence AATYPIK
Planche d’ambiance réalisée avec Joanna de l’agence AATYPIK

Choisir son type

Bord de mer, contemporain, maison de campagne, classique… Entre ces 4 planches de style, j’opte pour un mixte entre la maison de campagne et le classique. Ça tombe bien, le mobilier de ces deux ambiances présente de nombreux points communs, et la combinaison harmonieuse des styles, des couleurs, des textures et des formes constitue la base de la déco moderne.

Sélectionner les objets

Je dois choisir deux grandes illustrations de meubles pour cerner mes principales inspirations. Joanna me questionne sur mes goûts afin de m’orienter. Nous échangeons, elle me guide, et mon document commence à prendre forme : canapé, bahut, fauteuils, chaise, coiffeuse etc. Je sélectionne ensuite les luminaires, et quelques bibelots, comme des vases ou encore un tapis.

Un document évolutif

Si ma planche est terminée pour aujourd’hui, elle pourra évoluer au fil du temps. Cet exercice, très ludique, m’a vraiment aidée à mieux cerner mes goûts et mes envies et me permettra, sans doute, à l’avenir, d’éviter les achats inutiles, ou les « erreurs de casting » en matière de décoration !

Atelier couture : réalisation de votre bijou tendance

Ève, couturière, travaille pour une marque de loisirs créatifs, OZZÉ COUTURE et propose également des cours à domicile. Cet atelier sera pour moi l’occasion d’utiliser une machine à coudre pour la première fois de ma vie !

Se familiariser avec la machine à coudre

Atelier couture avec Eve
Atelier couture avec Eve
Me voilà devant l’engin, un peu perplexe. Mais, Ève détaille patiemment l’utilisation de la machine et des fonctions qui seront nécessaires à la réalisation de mon bracelet en forme de nœud. Je mémorise donc l’essentiel et notamment le maniement du pied-de-biche (encore appelé pied-presseur) qui permet de maintenir et de faire avancer le tissu sous l’aiguille. La vitesse de couture est réglée au minimum : je vais pouvoir commencer. J’émets cependant un doute sur mes capacités… Je ne suis pas très douée de mes mains ! Pleine de bon sens, ma coach m’explique qu’il faut se donner des objectifs simples à atteindre pour débuter.

Faire ses premiers pas en couture

Sous l’œil vigilant d’Ève, j’assemble les pièces de mon bracelet et je les dispose sous l’aiguille. La manipulation demande une grande précision et je suis concentrée : telle une élève appliquée, je couds très doucement, suivant les consignes à la lettre, j’en tirerais presque la langue ! À ma grande surprise, tout se passe merveilleusement bien et je suis assez fière du résultat. La forme est jolie et les coutures plutôt régulières.

Soigner les finitions

Un petit bracelet original et unique !
Un petit bracelet original et unique !
Ici, comme dans toute autre activité, les détails revêtent une importance capitale. Il ne faut pas négliger les finitions. C’est pourquoi – et parce que je n’ai pas vu le temps passer – Ève m’aide à coudre et installer la petite pièce de tissu qui permettra de maintenir le nœud en place et le bouton qui fermera le bracelet. Me voilà parée !

Atelier morpho-visagisme et tattoo éphémère

Je m’installe pour l’atelier suivant et je suis accueillie par Isa-Sandra. Coiffeuse et maquilleuse spécialisée dans les mariages et l’événementiel. Pour cet atelier, elle va me prodiguer un panel complet de conseils « visagisme », axés autour des coupes, des coiffures et des couleurs les plus flatteuses pour moi, sans oublier les accessoires qui pourraient me convenir le mieux.

Se laisser étudier sous toutes les coutures

Atelier morpho-visagisme avec Isa-Sandra
Atelier morpho-visagisme avec Isa-Sandra
Dans un premier temps, Isa-Sandra observe mon visage et a la gentillesse de souligner ses qualités : mes pommettes et la finesse de mes traits… Je l’en remercie secrètement. Pour rééquilibrer un peu la courbe de ma physionomie et l’adoucir pour tendre vers un ovale parfait, elle me conseille de ne pas trop plaquer mes cheveux, mais de toujours conserver un peu de volume. Ouf… Je ne me suis pas tout à fait trompée sur ma coupe : elle valide ma frange effilée sur le côté et ma nuque peu disciplinée !

Apprendre à jouer avec les couleurs

Je me maquille peu, mais, Isa-Sandra me recommande un blush dans les tons pêche et me suggère de dessiner également ma bouche, ce que je néglige habituellement. Pour mes yeux, des fards dans les tons chauds : prune, violine, aubergine. Et ce qui vaut pour le maquillage, vaut aussi pour les vêtements : le rouge devrait m’aller à merveille. Tant mieux, car c’est une couleur que j’affectionne particulièrement. Et, bien évidemment, il ne faut pas oublier d’accessoiriser mes tenues avec un joli foulard ou un joli bijou, toujours dans les tons chauds… Re-ouf ! Je porte un collier en or rose…

S’observer avec les yeux d’une autre

Cette expérience est à la fois intéressante et surprenante, car elle met en évidence le fait que les autres ne nous voient pas comme nous nous voyons et permet, sans aucun doute, de ne plus focaliser sur des défauts, souvent imaginaires ! Mon seul regret ? Ma coach n’a pas étayé ses conseils avec des pièces de tissu de différentes couleurs, qui m’auraient permis de mieux visualiser les teintes et les matières sur ma peau.

Atelier massage shiroabhyanga

L’atelier suivant est dédié à la détente. J’arrive donc dans une pièce cosy à la décoration soignée, sous les combles, où deux tables de massage sont installées. L’ambiance est feutrée : les volets tirés procurent un clair-obscur savamment étudié, et ici, on chuchote !

Adieu le stress

Mon « voisin de table » sera confié à une spécialiste de la méthode Access Bars, qui a pour objectif la libération du mental. Pour ma part, je vais bénéficier d’un massage shiroabhyanga – massage traditionnel indien, du crâne, du visage, de la nuque et des épaules – qui me sera dispensé par Anne-Laure. Ce massage a notamment pour but de soulager le stress au quotidien, mais aussi certains maux, comme les migraines.
Le massage shiroabhyanga : lâcher prise et éveil des sens
Le massage shiroabhyanga : lâcher prise et éveil des sens

Ouverture des sens et lâcher-prise

La demoiselle débute par des points d’acupression sur l’os orbital des yeux…et… la détente est immédiate ! Les yeux fermés, je suis à la fois concentrée sur les mouvements des mains sur mon visage et sur la sensation de délassement qui s’installe peu à peu. Après le visage, le crâne. Là encore, Anne-Laure alterne massages et points d’acupression. Mes membres se relâchent et étrangement, je capte des sons venant de l’extérieur : je ne les avais pas entendus avant, ou alors, je n’y avais pas prêté attention.

Se retrouver hors du temps

À côté de moi, mon « voisin de table » ronfle… la méthode Access Bars semble avoir également un effet apaisant. Il faudra que je l’essaie aussi à l’occasion. Anne-Laure poursuit les massages sur ma nuque et sur mes épaules. Dire que c’est agréable serait un euphémisme…. Là, je me sens « partir ». Puis, Anne-Laure me rappelle doucement à la réalité : 25 minutes se sont déjà écoulées. Dommage, c’était vraiment trop court !

Atelier parfum

C’est donc totalement détendue et les sens en éveil que je m’installe pour l’atelier parfum. Dorian travaille chez LR Health & Beauty, une entreprise allemande qui commercialise des produits bio de santé et de bien-être à base d’aloé vera. Mais aujourd’hui, il va me présenter les parfums de la marque.

La théorie

Avoir du nez... ou pas !
Avoir du nez… ou pas !
Là, j’apprends avec étonnement que 20 % des parfums commercialisés dans le monde sont produits à Grasse, et que tout le reste – soit 80 % – est produit en Allemagne. Tout comme les images, nous mémorisons les parfums. Ces derniers, associés à nos souvenirs, restent gravés sous forme d’émotions. C’est pourquoi notre mémoire olfactive, peut, en un instant, nous ramener dans un passé plus ou moins lointain et faire remonter des images profondément enfouies. Créer un parfum consiste donc à essayer de communiquer une émotion.

Avoir du nez… ou pas !

Mon coach me propose ensuite de sentir des huiles essentielles et d’en deviner la fragrance. La première me fait penser à une plante du sud de la France, mais avec mon odorant défaillant, je suis incapable d’être plus précise. Il s’agit en fait d’huile essentielle de pin…. Je n’étais pas très loin. Il me propose de m’essayer à une autre senteur, que je n’arrive absolument pas à qualifier. De l’huile essentielle de citron. Facile me direz-vous ? Et bien pas pour tout le monde visiblement ! Après quelques autres tentatives, tout aussi infructueuses, Dorian me présente les parfums que la marque LR a réalisé tout spécialement pour des stars. Si cet atelier s’est révélé à la fois ludique et instructif, j’aurais tout de même bien aimé m’essayer à réaliser un « jus » de mon cru !

Atelier soins du visage 100 % naturels : diagnostic, nettoyage et hydratation

La pétillante Élodie est activatrice de beauté pour les cosmétiques français oOlution. Cette marque bio, en plein développement, est bienveillante pour les animaux et pour les hommes, car tous les ingrédients constituant ses produits sont d’origine 100 % naturelle et végétale – vegan, donc – et ne sont absolument pas testés sur les animaux. Personnellement, je suis extrêmement sensible à tous ces arguments !

Les bons produits

Des produits bienveillants pour les animaux et pour les hommes
Des produits bienveillants pour les animaux et pour les hommes
Élodie passe au diagnostic et enchaîne les questions – pas du tout indiscrètes. Sensations de tiraillement ? Brillance ? Imperfections ou rougeurs ? Quel est mon « rituel beauté » actuel ? Est-ce que je fume ? Etc. Forte de tous les renseignements que je lui apporte, ma coach me propose un programme de soins aux noms plus évocateurs les uns que les autres, pour chouchouter ma peau. Elle me conseille donc Milky way, le lait démaquillant, Check matte, la crème quotidienne pour peaux mixtes, Whole again pour le soir, qui apaise et nourrit, et enfin Eye love, l’incontournable… contour des yeux.

Les bons gestes

Bien appliquer son soin contour des yeux
Bien appliquer son soin contour des yeux
Pour ce dernier produit, Élodie insiste sur les bons gestes à adopter. J’ai l’habitude de l’appliquer sur les deux paupières, inférieure et supérieure, jusqu’au ras des cils. Et bien, j’ai tout faux ! Il faut prendre comme repère l’os de l’orbite oculaire et y déposer la crème en tapotant. Le soin agira ensuite sur les cernes et les poches grâce à l’hyper vascularisation de la peau dans cette zone. Élodie conclut en m’offrant un échantillon et un petit mémo sur l’ensemble des produits de la gamme, dont l’engagement éthique m’a particulièrement touchée et dont je ne manquerai pas de suivre l’évolution.

Atelier Coaching minceur : méthode Meer

C’est Florence, coach neuro-comportementaliste en nutrition agréée de la méthode Meer, qui me présente cette démarche pour mincir et stabiliser son poids durablement. La méthode a été mise au point par Nathalie Meer, qui a étudié la neurologie, la psychologie comportementale et cognitive et la biologie cellulaire, et deux médecins bariatriques.

Retrouver son équilibre

Tout se joue dans la tête et pas dans l'assiette
Tout se joue dans la tête et pas dans l’assiette
L’exposé, un peu scientifique m’impressionne et attise ma curiosité, car il pose le postulat que la problématique relative au poids – surpoids ou « sous-poids » – se situe dans la tête et pas dans l’assiette ! D’accord, mais ça fonctionne comment ? Tout se joue au niveau de nos 3 cerveaux, le reptilien – instinctif, celui de la survie –, le limbique – émotionnel – et le néocortex cartésien. Parfois, la fonction première de la nourriture est détournée comme palliatif aux problèmes, et considérée comme un antidouleur, voire un antidépresseur. Il faut donc retrouver son équilibre et réapprendre la faim et la satiété, des sensations naturelles ressenties par notre corps pour répondre à ses besoins.

Ne plus martyriser son corps

Après la théorie, Florence me propose de remplir un petit questionnaire et de décrire mon objectif principal. Si je n’ai pas de poids à perdre, j’aimerais manger mieux et surtout, moins sucré. Puis, nous abordons deux points cruciaux et antagonistes : s’occuper de son corps avec tyrannie et rigidité vs s’occuper de son corps avec bienveillance et flexibilité. Là, je commence à mieux cerner la méthode qui s’attache à appréhender les stress conscients ou inconscients induisant le besoin de se sentir protégé par l’ingestion de nourriture. À l’issue de l’atelier, je reste un peu sur ma faim, car j’aurais bien aimé approfondir ces processus si complexes et mystérieux de notre cerveau…

Atelier cosmétique : réalisation de votre huile corporelle

Pour mon dernier atelier de l’après-midi, Christel va me parler de la société Elixir d’Essences qui propose de créer soi-même ses cosmétiques. Encore un concept qui me plaît bien !

Personnaliser ses recettes

Un dentifrice réalisé avec des produits naturels
Un dentifrice réalisé avec des produits naturels
À partir d’ingrédients naturels et simples – des huiles végétales, des hydrolats, des huiles essentielles et des actifs, comme les argiles, par exemple – il est possible de créer tous les cosmétiques que l’on souhaite, de la crème de jour, en passant par le gel douche, le shampoing ou encore le déodorant ou le dentifrice ! Fabriquer soi-même ses cosmétiques permet de maîtriser totalement ce que l’on y met, d’opter pour des composants bio, et de modifier les recettes à loisir, en fonction de ses goûts et notamment en ce qui concerne les huiles essentielles, qui, outre leurs vertus intrinsèques, sont notamment utilisées pour parfumer les crèmes. Ces dernières peuvent se conserver 3 mois grâce à un conservateur naturel : la vitamine E.
Mon huile pour préparer ma peau au soleil
Mon huile pour préparer ma peau au soleil

L’efficacité avant tout

Ce concept prône également l’économie, et l’efficacité, plutôt que la surconsommation et le superflu, parce qu’un même ingrédient peut intervenir dans diverses recettes (crème de nuit nourrissante au romarin et à la fleur d’oranger ou encore shampoing solide à l’avocat et au romarin). Quant aux flacons et aux pots, ils sont lavables et réutilisables !

Créer son huile pour l’été

Pour illustrer son propos, Christel me propose de créer une huile corporelle destinée à préparer la peau au soleil. La recette est simple, dans un flacon, il faut mesurer : 14 ml de macérât de carotte, 14 ml d’huile de noyau d’abricot, 10 gouttes d’huile essentielle de romarin cinéole, 2 gouttes de vitamine E. Voilà une recette rapide à mettre en œuvre (environ 5 minutes) et dont tous les ingrédients ont leur utilité : la carotte pour l’effet bonne mine, l’abricot pour la douceur, l’huile essentielle de romarin pour redonner de l’élasticité à la peau, la vitamine E pour la conservation de l’huile corporelle.

Je peux dire que j’ai apprécié chaque minute de cette parenthèse bien-être : j’ai passé un après-midi à la fois enrichissant, agréable et riche en découvertes, grâce à des personnes passionnées et enthousiastes qui m’ont fait découvrir les multiples aspects de leur activité. C’était un petit moment pour moi, que je songe à renouveler… sans modération.

Fermer le menu